LES ARTOTHÈQUES EN FRANCE

 
 

Petit historique

 
 

Elles sont nées d’une volonté politique de diffusion de l’art contemporain en région amorcée par André Malraux. La première artothèque fut celle du Havre en 1961, suivie par Grenoble en 1968. Les artothèque visent à développer les pratiques culturelles des français et à les initier à l’art contemporain. Le ministère de la Culture de l’époque s’inspire de ce qui existe en Allemagne depuis le début du xxe siècle et se développe dans les pays d’Europe du Nord dans les années 1950 : les galeries de prêt d’œuvres d’art.
Désormais associatives, municipales, départementales ou régionales, les artothèques ont toutes pour missions de sensibiliser le public à l’art contemporain et promouvoir les arts plastiques par des actions de médiation, de diffusion et d’aide à la création. La principale action reste le prêt d’œuvres, c’est pour cette raison que chaque artothèque se doit de constituer une collection.

La volonté de circulation et de partage, présente dès l’origine du projet, est centrale. Favoriser la circulation des œuvres, la fréquentation quotidienne, leur intégration à la vie intime doit permettre l’établissement de liens forts entre les individus et l’art.

 
 

 

 

 

 

 

 

 

09 82 61 00 87

lesmillletiroirs@orange.fr

7bis rue saint vincent
09104 Pamiers
2014LESMILLETIROIRS-TOUSDROITSRÉSERVÉS