LA VILLE EST À PEINDRE

 
 

4 AVRIL-25 AVRIL
2014

 

VERNISSAGE SALLE ESPALIOUX 4 AVRIL 2014
APERÇU DE L'EXPOSITION
PROJET D'AVENIR


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRÉSENTATION DE L'EXPOSITION

Le street art est maintenant dans les musées. Qu’il s’agisse de Banksy, de Miss Tic, de 100taur, et de quelques autres encore, c’est un genre à présent bien établi dans l'art contemporain, qui oscille entre les murs de la ville et les cimaises des galeries.
Mais rappelons-nous : ces artistes, qui ont pris pour cimaises les murs des villes avaient avant tout quelque chose à dire, quelque chose qui ne pouvait s'exprimer autrement que dans la clandestinité, la transgression, le jeu. Si aujourd'hui certains de ces artistes, comme Ernest Pignon-Ernest, Miss.Tic, Banksy, et avant eux, Jacques Villéglé et Raymond Hains, font partie des signatures les plus solides dans le monde de l'art, c'est aussi par ce qu'ils ont osé quitter les musées, les galeries, les centres d'art. C'est parce qu'ils ont voulu mettre l'art dans la rue, et mettre le citoyen en face des interrogations, des rêves qu'ils portaient.

A l'origine du Street Art, il y a cette volonté de dire quelque chose, de prendre position dans le débat public. Et quel espace le plus emblématique dans la vie de la cité, que ses murs ? Que faisaient d'autre les romains, qui n'hésitaient pas à graver sur les murs leur opinion, peu flatteuse, sur tel ou tel homme politique, leur appréciation au contraire toute laudative, sur les charmes de tel giton, telle péripatéticienne. Le mur, espace de la vie politique, et espace de l'expression du désir... nous n'en sommes finalement pas si loin de nos jours.
Mais ce mouvement, qui a fait sortir l'art des espaces réservés, a ramené aussi l'art sur les toiles, sur les cimaises. Certains artistes, comme Miss.Tic, comme 100taur alias Nicolas Giraud, comme Fabien Bedel, peignent la ville sans passer par ses murs, alors que l’inspiration des pratiques artistiques urbaines est évidente. En un mot, les murs ont pris la parole, et la parole est repassée dans les galeries, dans les centres d'art.

Le récent exemple de Banksy, mandaté pour proposer pendant un mois dans la ville de New York chaque jour une nouvelle oeuvre ; l'exemple de Miss.Tic, donnant une nouvelle livrée au tramway de Montpellier, nous montrent que les supports aujourd'hui s'additionnent, sans s'exclure, et que la circulation des oeuvres – pour que l'art soit partout, dans la vie de tous les citoyens qui le
désirent – est à présent une réalité. L'art circule, comme la parole doit circuler librement dans une démocratie, comme le désir circule, sans jamais connaître de loi.

 

ARTISTES

Miss Tic www.missticinparis.com
100taur alias Nicolas Giraud www.100taur.fr
Fabien Bedel

 



TÉLÉCHARGEZ
LE DOSSIER PÉDAGOGIQUE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09 82 61 00 87

lesmillletiroirs@orange.fr

7bis rue saint vincent
09104 Pamiers
2014LESMILLETIROIRS-TOUSDROITSRÉSERVÉS